Hôtel Mercure, exposition d’Alexis Poline au 126, Rennes
6 sep. - 3 oct. 2013
-
Texte introductif

Le seul type qui prend autant au sérieux la déconne, ça lui vient sans doute du judo et sa ceinture noire, un sport de combat pratiqué par des esthètes, on n’est pas à un paradoxe près.

Le plus radical des Moderne Jazzistes est aussi celui à la plus grosse culture rap qu’il partage avec Ishem lors des longues soirées angevines. C’est de ses années de breakdance qu’il tire les perles que Skyrock “1er sur le rap” n’a pas transmis à toute une génération en dehors de ses programmes nocturnes. Mais le rap ne suffit pas et la musique new wave, chantée en français de préférence, fait un bon contre poids culturel…

Ca donne en graffiti un type qui peint des balles, des montagnes et des poires.

Alexis Poline produit le plus souvent pour les enfants, sans doute parce qu’ils sont les seuls suffisamment francs pour accepter d’éprouver des choses devant trois aplats. Forcément en terrain de graff, où la logique voudrait qu’une pièce réussie soit l’accumulation d’effets et de prouesses techniques, ses peintures font figure d’extraterrestres, enchainer les back flip ça va bien un temps, une fois l’adolescence passée ou comprend vite que ça n’impressionne pas les filles.
Depuis des années donc il travaille à épurer sa peinture pour se rapprocher de l’essentiel, la légèreté, sans concession. Du vectoriel à main levé, travail soigné d’artisan.

Il a des bases solides pour ça. Tout est sur Deepseaadventures.
C’est pas pour rien qu’on l’a invité à sa première expo solo à Brest en 2010. Ouest France l’avait rebaptisé Alexis Pioline pour l’occasion.

Si le tigre gigantesque peint lors de sa première venue à Brest était une master piece, autant que les moments brestois ont été forts, Alexis reste rivé à Angers et son canapé lit en cuir des années ?. De son appartement sous les toits il a une vue imprenable sur l’enseigne lumineuse de l’hôtel Mercure. Ca fait une belle lumière rouge la nuit.

Il signe Bise. Grande classe.

Son copain de peinture, Guillaume Pellay.

-
BisePauline. (portfolio)
Deep Sea Adventures (collection)